Actualités  > « J’accepte de me faire pigeonner, tant que ça marche. »

« J’accepte de me faire pigeonner, tant que ça marche. »
L’équipe Cherpas

L’équipe Cherpas

Mis à jour le dimanche 26 juin 2022.

«  J’accepte de me faire pigeonner, tant que ça marche. »

Dans son édition du 26 juin 2022, le Télégramme s’intéresse à «  cette start-up rennaise qui veut du bien à votre pouvoir d’achat » :

Cherpas, une start-up fondée à Rennes en 2019 par Bertrand Jermann, s’est fixée pour objectif d’atteindre 100 000 utilisateurs d’ici 2025. Le site, qui a été lancé il y a un an et compte déjà 20 000 utilisateurs, bénéficie du soutien financier d’un million d’euros levé auprès d’entrepreneurs de la tech et de BPI France. Les débuts prometteurs de Cherpas sont basés sur l’observation de la volatilité constante des prix dans les secteurs concurrentiels de la téléphonie et de l’énergie, un défi que les consommateurs ont du mal à relever. Bertrand Jermann résume dans un langage fleuri : «  J’y comprends tellement rien que j’accepte de me faire pigeonner, tant que ça marche. »

Face aux doutes sur l’avenir d’un tel service, le fondateur de Cherpas se veut rassurant :

Reste une question : les mastodontes du secteur finiront-ils par s’agacer de ce nouveau
venu qui leur fait perdre des clients ? Bertrand Jermann parie que non. «  Le marché de la
téléphonie et d’internet est immense, avec 20 à 25 millions de foyers », analyse-t-il. «  Avec
ses 20 000 utilisateurs, Cherpas est aujourd’hui un microbe. Si un jour, nous touchons 10 à 15 % des clients, là, on pourrait encore discuter. »

Bertrand Jermann : « Sur ce marché, les fournisseurs recherchent sans cesse de nouveaux clients. »

logo cherpas

Passez aux abonnements intelligents

Liens utiles

Confidentialité

CGU

FAQ

Mentions légales

Gestion des cookies

Cherpas SAS est une société inscrite au registre du commerce et des sociétés de Rennes sous le numéro 853541233.