Conseils Comment faire des économies … 
Comment faire des économies sur sa facture d’électricité ?

Mis à jour le mardi 18 octobre 2022.

Quelles sont les astuces pour faire facilement des économies d’électricité ?

Selon l’INSEE, le poids des dépenses liées à l’énergie dans le budget des ménages s’élève à 8,9 % en 2019. Et avec la crise actuelle du marché, ce poste risque d’augmenter encore à l’avenir. Vous cherchez des astuces pour faire baisser votre facture d’électricité. Et vous avez bien raison  ! Quand on connait bien le secteur, on sait qu’il est possible de réduire ses dépenses. Alors Cherpas vous donne un coup de pouce pour savoir comment faire des économies sur votre facture d’électricité. Explications.

Réduire ses consommations pour économiser de l’électricité

C’est une première étape simple, mais indispensable. Réduire vos consommations aura un impact direct sur le montant de vos factures d’électricité.

On fait le point sur ses habitudes de consommation

Avant de parler d’économies, il faut savoir où vous en êtes. Parce que vous ne consommez pas comme votre voisin, c’est évident. Alors quelles sont vos habitudes de consommations ? Comment utilisez-vous vos appareils électriques  ?

Il faut observer vos usages sur plusieurs semaines pour faire le point. Il sera ainsi plus facile de savoir par où commencer pour économiser.

Et pensez à refaire régulièrement cet examen, à chaque saison par exemple. En effet, vos habitudes ne sont pas les mêmes en été et en hiver.

LE SAVIEZ-VOUS ? Vous pouvez créer un compte sur le site internet du distributeur ENEDIS. Si vous êtes équipé d’un compteur Linky, vous pourrez suivre votre consommation au jour le jour. Pratique pour faire le point sur vos usages, n’est-ce pas ?


Oui aux écogestes pour réduire sa facture d’électricité !

Rassurez-vous, on ne vous conseillera pas de ne pas allumer le chauffage en plein hiver pour faire des économies ! Mais il existe des petites astuces pour économiser sans réduire votre confort. Cela s’appelle les écogestes. Ils sont bons pour votre portefeuille, et pour la planète.

En voici quelques-uns :

  • utilisez vos appareils électroménagers en mode « éco », à basse température  ;

  • laissez refroidir vos aliments avant de les placer au réfrigérateur  ;

  • couvrez vos casseroles pendant la cuisson  ;

  • éteignez votre ordinateur si vous ne vous en servez pas  ;

  • ne laissez pas en veille vos appareils électriques  ;

  • privilégiez le séchage de votre linge à l’air libre plutôt qu’au sèche-linge  ;

  • éteignez les lumières lorsque vous quittez une pièce.

Rien de bien compliqué, vous êtes d’accord  ? Pourtant, avec ces bonnes pratiques, vous allez réduire vos consommations électriques. Et vous verrez que vous aurez une agréable surprise en recevant votre facture.

Mais il existe d’autres points à connaître pour économiser de l’énergie. On y vient tout de suite.

Veiller à bien choisir la puissance de son compteur électrique

Pourquoi vous parle-t-on de puissance  ? Parce qu’elle a un impact direct sur le montant de vos factures d’électricité.

La puissance va de pair avec l’abonnement

Pour être clair, plus la puissance de votre compteur est élevée, plus votre abonnement sera cher. Pour un particulier, la puissance disponible est comprise entre 3 et 15 kVA. Et côté tarif, cela varie presque du simple au triple selon que vous soyez à 3 ou 15 kVA. Or, l’abonnement, vous le payez tous les mois. Il est facturé tout au long de la durée de votre contrat, peu importe le niveau de vos consommations. Vous êtes parti en vacances un mois et avez fait disjoncter votre installation pour que le compteur ne tourne pas  ? C’est parfait, mais vous devrez tout de même payer votre abonnement.

Le bon calibrage de la puissance par rapport aux usages

Le challenge est d’ajuster au mieux la puissance en fonction de vos usages. Le réglage se fait en fonction des caractéristiques de votre logement et de vos équipements électriques.

Un studio de 20 m2 chauffé au gaz et équipé de quelques appareils électroménagers de base n’aura pas les mêmes besoins qu’une maison de 200 m² tout électrique.

Il n’est donc pas inutile de vérifier si la puissance souscrite n’est pas surdimensionnée par rapport à vos usages. C’est une piste pour payer moins cher l’électricité.

À SAVOIR : réfléchissez tout de même avant de demander à votre fournisseur de baisser votre puissance. Si elle est sous-dimensionnée, vous subirez des disjonctions. En clair, « les plombs vont sauter » régulièrement. Vous devrez alors choisir entre faire fonctionner le four ou votre machine à laver par exemple.

Opter pour un tarif adapté à ses usages

Bien choisir votre tarif, c’est essentiel pour faire des économies d’électricité dans une maison. Vous allez tout de suite comprendre pourquoi.

Les options tarifaires classiques

Vous connaissez sans doute les deux offres tarifaires les plus courantes. Le tarif base est le même, quelle que soit la période de consommation.

Le tarif heures pleines (HP) / heures creuses (HC) est différent. Il vous incite à privilégier vos consommations en période creuse. Vous bénéficiez alors d’un tarif préférentiel à ce moment-là.

Il s’agit d’une plage de 8 heures qui vous est annoncée au début de votre contrat. En général, c’est en soirée et la nuit, en dehors des pics de consommation.

À SAVOIR : ce n’est pas vous ni le fournisseur qui choisissez les plages d’heures creuses. Elles sont déterminées par le distributeur ENEDIS.


Si vous optimisez bien vos usages, vous avez la possibilité de faire des économies substantielles à l’année.

Voici quelques astuces pour profiter au mieux du tarif HP/HC (heures pleines / heures creuses) :

  • Programmez vos appareils électroménagers pour qu’ils fonctionnent la nuit.

  • Baissez le thermostat du chauffage pendant la journée, en heures pleines  ;

  • Réglez votre chauffe-eau électrique sur les heures creuses.

Vous le voyez, en fonction de vos usages, vous pouvez opter pour un tarif plus avantageux.

Les options tarifaires spécifiques

À côté des options tarifaires classiques, il existe des offres plus spécifiques.

Par exemple, le fournisseur historique EDF propose le contrat TEMPO. Son fonctionnement est assez complexe, vous allez voir.

Les jours de l’année sont répartis en trois couleurs : rouge, bleu ou blanc. Chacun a son propre tarif. Et chaque jour, vous avez des heures pleines et des heures creuses. Ça va, vous suivez toujours  ?

Il y a 22 jours rouges dans l’année et sont ceux qui sont facturés le plus cher. Il faut donc s’abstenir d’utiliser son chauffage pendant ces périodes. Autant vous dire qu’il vaut mieux avoir un mode complémentaire pour vous chauffer, comme un insert au bois.

Par ailleurs, depuis quelque temps, on voit apparaître de nouveaux contrats. Ils sont commercialisés avec le déploiement des compteurs Linky qui permettent de relever régulièrement et à distance vos consommations.

Il y a les contrats avec des heures creuses le week-end ou encore des heures super creuses certains jours de la semaine.

Ce n’est pas si simple de s’y retrouver, on est d’accord. Mais en fonction de vos habitudes de consommations, il y a forcément un contrat qui vous aidera à faire des économies.

LE SAVIEZ-VOUS? Le contrat EJP proposé par EDF permet également de payer moins cher son électricité à certaines périodes de l’année. Mais il n’est plus commercialisé depuis 1998. Seuls les contrats déjà en cours à cette date subsistent encore. Il est impossible de souscrire un nouveau contrat EJP aujourd’hui.

Préférer le fournisseur qui offre le meilleur prix

Finalement, dans la jungle du marché de l’énergie, vous devez trouver le fournisseur qui vous convienne le mieux, c’est-à-dire celui qui va vous proposer un tarif avantageux. On vous aide à y voir plus clair.

Tarif réglementé et offre de marché : késako ?

Depuis le 1er juillet 2007, le marché de l’électricité et du gaz est ouvert à la concurrence. Le consommateur a désormais le choix entre les fournisseurs historiques et leurs concurrents.

En électricité, fin mars 2022, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a répertorié 33 fournisseurs actifs sur le marché pour les particuliers. Autant dire que vous avez l’embarras du choix.

Pour vous y retrouver, il faut savoir qu’il existe deux types de tarifs :

  • Le tarif réglementé est proposé uniquement par le fournisseur d’électricité historique, EDF. Son prix est fixé par les pouvoirs publics, après avis de la CRE.

  • Les offres de marché sont proposées par tous les fournisseurs (y compris EDF, à côté de son tarif réglementé). Ce sont des prix librement déterminés par chaque opérateur. Leur montant peut être fixé pendant une certaine période, puis réévalué. Ou bien ils font l’objet d’un réexamen régulier. Vous pouvez ainsi faire jouer la concurrence pour choisir l’offre la plus avantageuse.

À SAVOIR : vos factures d’électricité comprennent également des taxes. Mais elles sont déterminées par les pouvoirs publics et sont les mêmes pour tous les fournisseurs. Impossible de faire jouer la concurrence à ce niveau  !

Changer de fournisseur, c’est bien plus simple que ce que vous pensez !

Vous avez souscrit un contrat il y a plusieurs années et vous n’y pensez plus. Puis, en y regardant de plus près, vous vous apercevez que les conditions ne sont plus intéressantes pour vous.

Aucun problème, vous pouvez changer de fournisseur. Les particuliers ne sont soumis à aucune durée d’engagement et ils peuvent donc résilier à tout moment, sans frais.

Pour cela, contactez votre nouveau fournisseur qui s’occupera de tout. En plus, c’est simple et gratuit. Et vous pouvez avoir l’esprit tranquille : le changement de fournisseur se fait sans coupure de courant  !

Vous connaissez les points à étudier pour faire des économies d’électricité. Mais il est vrai que ce n’est pas toujours facile de savoir si son contrat est le plus adapté à ses usages. Alors, pourquoi ne pas faire confiance à des spécialistes dans le domaine ? Chez Cherpas, on passe le marché de l’électricité à la loupe pour vous faire bénéficier des meilleures offres.




Accueil →

Sommaire

    

D’autres articles sur le même thème :

Conseils