Conseils La liste ultime des aides et … 
La liste ultime des aides et primes pour faire des économies sur l’énergie

Mis à jour le jeudi 20 octobre 2022.

Quelles aides peut-on obtenir pour faire des économies d’énergie ?

Avec la crise de l’énergie et l’inflation qui en découle, il devient urgent d’envisager de réaliser des travaux chez vous pour diminuer vos dépenses d’énergie. Mais ce type de projet demande souvent un investissement important. Pour alléger la facture, il est primordial de connaître toutes les aides de l’État pour les économies d’énergie dont vous pourriez bénéficier. Plusieurs organismes peuvent vous soutenir dans votre démarche. Pour y voir plus clair, Cherpas vous donne la liste de toutes les aides qui vont vous permettre de faire des économies d’énergie.

Les aides principales pour faire des économies d’énergie

Vous pouvez d’abord vous tourner vers les principales aides qui sont prévues pour vous permettre de financer vos travaux de rénovation énergétique.

Ma Prime Rénov’ et Ma Prime Rénov’ Sérénité

Ma Prime Rénov’ est versée par l’État par l’intermédiaire d’un organisme dédié à l’accompagnement dans les travaux de rénovation énergétique, France Rénov’.

Grâce à ce dispositif, tous les propriétaires d’un logement de plus de 15 ans peuvent se faire aider à entreprendre des travaux.

Si vous souhaitez remplacer votre chauffage vétuste par un modèle économique comme une pompe à chaleur, par exemple, cette aide est faite pour vous. Concrètement, les travaux concernés portent plus largement sur tout ce qui relève du chauffage. Mais ils visent aussi l’isolation de votre habitation (toiture, murs).

💡LE SAVIEZ-VOUS ? La dépose d’une ancienne cuve à fioul donne également droit à ce dispositif.

Elle se décompose en quatre couleurs (bleu, jaune, violet, rose) en fonction des revenus du foyer.

Et si vous envisagez de gros travaux vous permettant d'obtenir un gain énergétique d’au moins 35 %, vous pouvez prétendre à Ma Prime Rénov’ Sérénité à la place du dispositif classique.

L’avantage de ces deux aides est qu’elles représentent un véritable soutien pour vos travaux. Leur montant peut s’élever à plusieurs milliers d’euros. De quoi faire vraiment baisser le coût de votre investissement.

Lorsque vos travaux seront réalisés, vous aurez un logement bien isolé et correctement chauffé. Vous ferez donc de substantielles économies d’énergie.

Quels changements sont attendus pour 2023 ? Des nouveautés sont prévues notamment pour aider les ménages à financer le reste à charge de leurs travaux. En effet, une fois les aides déduites, le montant à payer demeure élevé. L’idée est d’aider les foyers les plus modestes afin qu’ils puissent entreprendre tout de même des travaux de rénovation énergétique.

Les aides financières des fournisseurs d’énergie

Votre fournisseur d’énergie peut également vous soutenir dans vos travaux. C’est possible grâce aux certificats d’économie d’énergie (CEE) ! En fonction de la nature de votre projet, vous bénéficierez d’une aide CEE versée par votre fournisseur.

Vous vous demandez si votre opérateur propose ce service ? Rassurez-vous, ils le font tous, sous des appellations différentes. La prime énergie du gouvernement est un des autres noms donnés au dispositif. Vous pouvez y prétendre si vous êtes propriétaire ou locataire d’un logement de plus de deux ans.

Côté travaux, sont concernés ceux liés à la rénovation de votre isolation, comme le remplacement de vos fenêtres par un modèle double ou triple vitrage, par exemple. Il s’agit aussi de ceux portant sur votre mode de chauffage tel que l’installation d’une pompe à chaleur.

Dans leur prolongement, il existe les primes Coup de pouce également versées par les fournisseurs d’énergie. Elle se décline en deux versions : chauffage et isolation.

Ces aides financières aux particuliers sont un plus pour le paiement de vos travaux. Mais leur montant est de moindre importance que “Ma Prime Rénov”. Par exemple, en 2022, pour le remplacement d’un convecteur fixe par un appareil électrique très performant, vous toucherez 100 euros. En revanche, la modification d’une chaudière au charbon, au fioul ou au gaz (autres qu’à condensation), par un système plus économique, le montant de l’aide s’élève à 4000 euros. Comment obtenir ces aides ? Il faut vous rapprocher de votre fournisseur pour connaître les modalités de versement prévues.

Les aides liées à une installation photovoltaïque

Pour réduire sa facture d’électricité, quoi de mieux qu’autoconsommer sa propre énergie ? C’est ce que permettent les panneaux photovoltaïques.

Ce type d’installation demande une étude préalable sérieuse et un important investissement de départ.

Alors, pour motiver les ménages, l’Etat a prévu plusieurs aides :

  • La prime à l’autoconsommation photovoltaïque dont le versement s’étale sur 5 ans. C’est EDF Obligation d’achat qui vous versera la somme. Pour y avoir droit, vous ne devez pas être en autoconsommation totale, mais avoir choisi de revendre au réseau le surplus d’électricité issue de votre installation.

  • L’obligation d’achat en cas de revente du surplus de production sur le réseau public qui vous garantit un prix de rachat.

  • La TVA à taux réduit pour les kits de moins de 3 kilowatts-crête. De quoi diminuer vos frais !

Grâce à ce panel d’aides, vous rentabiliserez plus rapidement votre investissement. Et vous ferez des économies d’énergie.

Mais à côté des aides principales qui apportent un réel soutien financier à votre projet, il existe des dispositifs complémentaires.

Les aides complémentaires pour financer vos travaux de rénovation énergétique

D’autres dispositifs permettent de vous aider à faire des économies d’énergie.

Le chèque énergie

Comment bénéficier du chèque énergie ? Il est versé automatiquement, chaque année, aux foyers les plus modestes pour les aider à régler leurs factures d’énergie. Il peut aussi servir à financer des travaux de rénovation énergétique. Mais on peut le considérer comme une aide accessoire de ce point de vue, en raison de son montant. En effet, il s’élève à 277 euros maximum. C’est non négligeable pour payer une facture d’électricité ou de gaz, mais il n’en va pas de même pour des travaux de rénovation bien plus coûteux. Si vous pensez vous lancer dans un projet d’isolation ou de changement de chauffage, ne comptez donc pas uniquement sur votre chèque énergie pour vous aider.

Les prêts

Pour financer vos travaux, vous allez devoir mobiliser une trésorerie importante. Or, tout le monde n’a pas d’épargne à dédier à ce type d’investissement.

C’est pourquoi vous pouvez bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro pour vous aider à payer vos travaux.

L’avantage est que vous pouvez recevoir jusqu’à 50 000 euros à rembourser sur 15 ans. C’est un véritable soutien pour permettre à tous de financer des travaux de rénovation énergétique. Et il est sans intérêt !

Dans le même sens, la caisse d’allocations familiales (CAF) propose aussi des prêts à l’amélioration de l’habitat. Cela vise les bénéficiaires des allocations familiales et il est remboursable dans un délai de 10 ans.

💡À SAVOIR : l’éco-prêt à taux zéro n’est soumis à aucun intérêt contrairement à ceux proposés par la CAF qui suppose un taux d’intérêt de 1 %.

Les avantages fiscaux

Faire des économies d’énergie dans son logement en effectuant des travaux peut vous donner droit à des avantages fiscaux.

Ainsi, vos travaux peuvent être soumis à une TVA à taux réduit, soit de 10 %, soit de 5,5 %. Cela fera baisser votre facture de façon significative.

Mais un autre avantage fiscal moins connu existe. Il porte sur l’exonération de la taxe foncière. Ce système n’est pas le même partout parce qu’il doit être voté par votre collectivité territoriale. Mais si vous êtes concerné, il s’agit d’une exonération de trois ans. Vous le voyez, le dispositif d’aides pour faire des économies d’énergie est très complet. Pour l’optimiser au mieux, il est important de savoir si vous pouvez en cumuler certaines.

Les possibilités de cumul des aides pour faire des économies d’énergie

Globalement, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides en même temps. Il suffit de remplir les conditions requises pour chacune d’elles.

Ce qui n’est pas possible, c’est de cumuler Ma Prime Rénov’ et Ma Prime Rénov' Sérénité. C’est normal, puisque la seconde a été créée comme une version plus poussée que la première, pour les plus gros travaux.

Il faut également savoir que si vous bénéficiez de l'aide de Ma Prime Rénov', vous pouvez avoir droit aux primes des fournisseurs d’énergie. Mais le montant obtenu par le biais de Ma Prime Rénov’ sera déduit.

Pour toutes les aides, il faut bien se renseigner avant de se lancer dans vos travaux pour respecter la procédure demandée.

Il est notamment indispensable de faire appel à un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant pour l’Environnement) pour réaliser les travaux. C’est important de le savoir avant.

Et si vous réduisiez également vos factures énergie ?

Se faire aider pour financer ses travaux de rénovation énergétique, c’est possible. Mais pour effectuer des économies d’énergie, il est également primordial de choisir la meilleure offre. Cherpas est là pour vous conseiller. Notre équipe d’experts analyse le marché à la loupe pour vérifier que votre offre est la plus adaptée à vos besoins. Et si une offre plus intéressante existe, Cherpas prend en charge le transfert à votre place. Tout ceci, gratuitement ! Alors, pourquoi se priver d’un tel coup de pouce ?

Accueil →

Sommaire

    

D’autres articles sur le même thème :

Conseils